Le végétarisme, gage de longévité

clip_image002[4]

.

Les résultats ont été dévoilé l’année dernière par, JAMA International Medecine, journal médical américain :

suivre un régime alimentaire végétarien, permet de vivre plus longtemps et en meilleur santé que les omnivores.

.

Une première étude avait été élaborée dans les années 60 (début 1958-fin 1970), par les chercheurs de l’Université Loma Linda (Californie).

Ils sont reconnus depuis des années, pour leurs recherches sur le végétarisme. Ils ont présenté leurs nouveaux chiffres sur le « végétarisme preuve de longévité » en 2012 lors d’une réunion de l’Académie de nutrition et diététique. Ainsi, les personnes suivant un régime végétarien, vivraient environ 7 ans de plus que les autres. En d’autres termes 9 ans de plus pour les hommes, et 6 ans de plus pour les femmes, soit une mortalité en baisse de 12%. L’université d’Oxford soutient ces chiffres en ajoutant, qu’être végétarien baisse de 32% les risques cardiaques, ils sont moins susceptibles au développement de diabète (soutenu par le journal Diabetes Care), aux insuffisances rénales et à un indice de masse corporelle élevée.

En effet, lorsque l’on suit un régime qui tourne autour de celui de végétarien (végétaliens ; ovo-lacto ; pesco-végétarien), on est moins exposé aux risques de maladies comme : les cancers (45% de risques en moins); le diabète de type2; les crises cardiaques (50% de risque en moins) et aux problèmes rénaux. Ceci grâce aux fruits frais, aux légumes…

.

Depuis plus de 130ans, les adventistes du 7éme jour ont adopté ce régime, c’est pourquoi ils ont fait l’objet de deux études consécutives sur le végétarisme, par l’université de Californie. Pour avoir une bonne conduite végétarienne, il faut manger : des œufs, des produits laitiers avec grande modération, pain semi-complet, céréales, pâtes, légumes et fruits frais en abondance, consommer modérément les légumineuses (riche en sucre), noix, graines… C’est en suivant cette ligne de vie, que l’on éloigne les risques de développer des maladies.

.

Cependant attention, même si la masse corporel des végétariens est inférieur de 10kg, par rapport aux omnivores, certains plats végétariens sont riches en graisses et en calories, il faut donc porter sont attention sur la qualité de la nourriture que nous consommons, plutôt que les calories que nous absorbons. Pour suivre une philosophie de vie comme celle-ci, il faut la compléter de vitamine B12 (pour les globules rouges), de vitamine D (pour la solidification des os), de calcium, de fer et de Zinc.

Publié dans Non classé

Le régime méditerranéen réduit les risques d’AVC*, d’IDM** et de décès cardiovasculaires.

Une récente étude espagnole vient prouver que le régime méditerranéen préserve les fonctions cognitives et réduit les risques d’AVC, d’IDM et de décès cardiovasculaires.

.

Le Dr Miguel A Martinez-Gonzales et son équipe ont mené cette étude sur plus de 7000 participants présentant de forts risques cardiovasculaires. Après près de 5 ans d’étude et de suivi, les résultats montrent qu’un régime méditerranéen enrichi en huile d’olive extra vierge ou en noix va améliorer les fonctions cognitives contrairement à un régime alimentaire pauvre en graisse. De plus, le risque d’accident cardiovasculaire est diminué de 30%. Concernant l’amélioration des fonctions cognitives, celles-ci sont légèrement améliorées. Les chercheurs précisent que si les différences de scores aux tests cognitifs entre les participants soumis au régime méditerranéen et ceux soumis au régime pauvre en graisse sont statistiquement significatives, « il est difficile de dire si elles ont un impact clinique car elles sont toutes petites ».

.

Ces résultats sont une nouvelle preuve que le régime méditerranéen est bénéfique pour la santé. Pour ceux qui ne l’ont pas encore adopté, il est encore temps de s’y mettre avec les conseils d’Alderney :

.

– Beaucoup de fruits et de légumes, de céréales complètes, de légumineuses, de poisson, d’huile d’olive, de noix, etc.

– Moins de viande, de graisses animales (saturées) et de laitages.

– Moins de produits laitiers

– Et un peu de vin…

.

*Accident vasculaire cérébral

**Infarctus du myocarde

Publié dans Non classé

Journée mondiale Sans Tabac

Comme tous les 31 mai, c’est aujourd’hui la Journée Mondiale Sans Tabac, et pourquoi pas l’occasion d’arrêter la cigarette pour nos amis fumeurs ?

COVER FACEBOOK PATRON

Si c’est votre cas, Alderney va vous donner quelques conseils afin d’arrêter plus facilement et surtout, ne pas reprendre !

Tout d’abord, il faut définir la méthode la plus adaptée, un arrêt total ou progressif ? Des substituts ou non ? Cigarette électronique, patch ou comprimés à sucer ? Il y a l’embarras du choix. A vous de trouver la meilleure solution. Si vous vous sentez perdu face à tous choix, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à consulter votre médecin qui saura vous donner des conseils appropriés.

Ensuite, dès que l’envie d’une cigarette revient vous pouvez :

– Mobiliser toutes les pensées qui peuvent vous encourager à ne pas céder

– Respirer profondément et se relaxer

– Relire la liste de vos motivations

– Parler avec une personne qui vous apporte un soutien pour votre arrêt

– Trouver une occupation : faire de l’exercice physique, sortir se promener, aller faire une course, faire des choses que vous avez remis au lendemain depuis des mois et des mois… Bref occupez vous !

– Et enfin, félicitez-vous chaque fois que vous surmontez une envie !

N’oubliez pas que l’essentiel pour stopper la cigarette est la volonté !

Publié dans Non classé

Le printemps arrive… Comment être en pleine forme pour l’arrivée des beaux jours ?

Fatigue persistante, moral en chute libre ? En deux semaines, vous chasserez les toxines qui vous fatiguent et les kilos qui vous minent le moral. Alderney Laboratoire vous accompagne en quelques étapes avec sa cure Detox ! Cette cure permet notamment d’éliminer les résidus alimentaires non digérés qui se sont déposés dans les intestins, et ainsi de «nettoyer» l’organisme en profondeur. Vous pouvez faire une cure Detox jusqu’à 4 fois par an !

  • Alimentation

Une alimentation saine pour éliminer les toxines ! On évite de consommer des aliments toxiques (sucreries, fritures, sauces, alcools, café, thé noir, laitages, etc.) pendant quelques jours et on privilégie les aliments crus, fruits, légumes, germes, céréales complètes ou encore graines. L’artichaut et par exemple un allié efficace dans votre cure, il est sain et permet de diminuer le mauvais cholestérol. Il est également essentiel de boire beaucoup, jusqu’à 8 verres d’eau de source par jour pour drainer l’organisme. Les jus de fruits et de légumes sont également un petit plaisir que vous pouvez vous permettre !

Lire la suite ›

Publié dans Non classé

Les Alkylglycérols, un actif qui vous veut du bien!

Les alkylglycérols, qu’est-ce que c’est ? Ce sont des éthers lipidiques, sorte d’amplificateurs immunitaires naturellement présents dans nos organes immunitaires (moelle osseuse, foie, rate) en faible dose, et dans le lait maternel.

Pendant des siècles, l’huile de foie de requin a été utilisée par les pêcheurs scandinaves. L’huile était utilisée pour guérir blessures et coupures, et avalée comme remède contre les maladies.

NN0101req3

Si l’on s’intéresse tellement à cette molécule, c’est à cause de ses surprenantes propriétés. Connaissez-vous le requin du Groenland ? Cet imposant poisson a une particularité non négligeable, son système immunitaire n’as pas muté en près de 800.000 ans. Pourquoi ? Parce qu’il ne tombe jamais malade. En 70 ans d’étude des requins, un spécimen sur 25.000 à présenté un cas de tumeur maligne.

Lire la suite ›

Publié dans Non classé

Les dessous d’Alderney. Etape 1 : La Formule.

Premièrement, un complément alimentaire, qu’est-ce que c’est ? Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique et destinés à compléter un régime alimentaire normal. Les compléments alimentaires sont commercialisés sous forme de doses, par exemple de pilules, de comprimés, de gélules ou de liquides en capsules, etc. source : EFSA : European Food Safety Authority

 

 

Si à l’origine, ces produits ne sont qu’une formule chimique, sorte de recette de cuisine pour chimiste, il se passe bien des étapes pour que cette formule arrive sur les étagères de nos pharmaciens.
Nous allons vous les décrire ici, étape par étape. Parce qu’un bon produit, c’est comme un bon gâteau : on en mange plus facilement quand on sait d’où il vient et comment il a été préparé !
Pour commencer, on élabore la formule.

 

Lire la suite ›

Publié dans Non classé

Le bisphénol A, un danger pour la santé ?

Nous vous en parlions déjà en 2010 : http://www.meretsante.fr/pages/actualites/bisphenol-a.html, y a-t-il vraiment du nouveau ? Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique que l’on retrouve dans de nombreux contenants alimentaires, dont les biberons et certaines boites de conserve. Il a été interdit par la loi du 24 décembre 2012, qui vient compléter la loi de juin 2010 concernant la suspension de la commercialisation de biberons produits à base de bisphénol A.
A compter du 1er janvier 2013, la suspension concernera la fabrication, l’importation, l’exportation et la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux de tout conditionnement comportant du bisphénol A et destiné à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires pour les nourrissons et enfants en bas âge.
Au premier janvier 2015, cette suspension s’appliquera à tous les conditionnements à usage alimentaire.

bpa

Le bisphénol A est connu pour s’extraire des plastiques nettoyés avec des détergents puissants ou utilisés pour contenir des acides, ou des liquides à haute température. Sa présence a été détectée chez presque tous les hommes testés aux États-Unis.

On a longtemps affirmé que le bisphénol A était sans danger pour l’organisme, minimisant ou réfutant les tests donnant des résultats contraires.
11 études effectuées par des industriels ne mettent aucun risque en évidence, tandis que d’après un rapport de Frederick Vom Saal et Claude Hughes 90% des 104 études indépendantes montrent un risque possible.

Le bisphénol A pourrait pénétrer dans l’organisme entre autre par la peau.

Les chercheurs de l’unité Xénobiotiques de l’INRA de Toulouse montrent pour la première fois par des tests ex vivo que le Bisphénol A (BPA), perturbateur endocrinien qui fait débat par sa présence dans certains emballages, peut pénétrer dans l’organisme par la peau. Une étude épidémiologique menée en Chine sur des ouvriers produisant les résines de bisphénol A avait montré que le produit avait des effets néfastes sur la reproduction.
L’étude française, conduite en laboratoire et menée par le professeur René Habert, prouve désormais que même de très faibles doses de bisphénol A entraînent des défauts du développement des organes sexuels masculins, en inhibant la production de testostérone.

Publié dans Non classé

Les bienfaits de l’eau de mer

Eau Naturelle Slideshow

On entend de plus en plus parler des méfaits qu’entraine l’alimentation sur notre santé. Si les médias se focalisent souvent sur les troubles métaboliques (cholestérol, glycémie, triglycérides…), on parle moins des déficits d’apports en nutriments de notre alimentation, et dont notre organisme à besoin. Les sels minéraux par exemple (sodium, magnésium, potassium, calcium, phosphore, chlorure), ainsi que les oligo-éléments (argent, baryum, chrome, cobalt, cuivre, fer, iode, manganèse, molybdène, nickel, phosphore, sélénium, silicium et zinc…) sont indispensables au fonctionnement normal de notre organisme, ils participent à la constitution des os, des dents, à la régulation de la teneur en eau de notre corps ou encore à la synthèse d’hormones… On les trouve principalement dans les aliments d’origine végétale et les produits laitiers, mais ils sont particulièrement présents dans une denrée peu connue en tant qu’aliment, l’eau de mer.

Lire la suite ›

Publié dans Non classé

ToutEnEco, à découvrir !

touteneco

 

  • Qui sommes-nous ?

ToutEnEco est une association Loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui agit en faveur du développement durable et de l’environnement.

L’association TouEnEco a pour objet d’accomplir les missions essentielles suivantes :- d’agir en faveur du développement durable, de l’environnement et de l’écologie
– diffuser de l’information sur le développement durable, l’environnement et l’écologie auprès du grand public, des entreprisesdes entreprises, des collectivités territoriales, des pouvoirs publics ou d’autres publics à travers tout type de support et en particulier Internet.

Lire la suite ›

Publié dans Non classé

Et si l’on arrêté de faire des régimes grossissants ?

L’étude Nutrinet-santé regroupant 18 188 participants et participantes, démontre que la répétition des régimes restrictifs « marketés » (vous voyez quand on a le droit à 1 biscotte sans beurre le matin, un poireau vinaigrette le midi et pour diner une soupe aux choux vendus par des médecins peu scrupuleux…) s’avèrent peu efficaces à long terme et même frustrants.

En effet plus de 75% des personnes ayant entrepris un régime basé sur le suivi des recommandations nutritionnelles portées par le Plan National Nutrition Santé jugent les recommandations satisfaisantes sur le long terme contre 51% pour les régimes restrictifs « marketés ». Les points négatifs de ces régimes sont qu’ils sont mal tolérés, plus compliqués à suivre et frustrants (qui ne le serait pas? Est-ce que les médecins qui prescrivent des régimes « suicidaires » les ont déjà testés?).

Regime-alimentaire

Voici quelques conseils simples à mettre en place si vous voulez perdre des kg superflus :

  • – Manger des céréales complètes (blé, orge, épautre, semoule, petit épautre, pâtes…)
  • – Manger des fruits frais le matin, c’est bon et c’est plein de vitamines (pommes, framboises, fraises, kiwi, mangue, pastèque…)
  • – Manger des légumes crus ou cuits à la vapeur et accompagnés d’huile d’olive vierge extra et d’épices à chaque repas (brocolis, choux fleurs, haricots verts, courgettes, carottes, tomates…)
  • – Ne buvez pas de soda ou de jus de fruits mais de l’eau de source plate ou pétillante.
  • – Et bien sur supplémenter votre alimentation en calcium : ici.

A vous de jouer

Publié dans Non classé

Découvrez le blog Bio et Bien-être

 

Découvrez le blog Bio et bien-être : tous les produits bio près de chez vous ici

Publié dans Non classé

La méthode Mézières, pour qui, par qui?

La méthode Mézières est une méthode de rééducation globale et individuelle conçue et élaborée en 1947 par Françoise Mézières, kinésithérapeute. Cette méthode se distingue par une approche originale de l’homme et de la maladie en considérant l’être humain dans son ensemble.

Les principales indications de cette méthode sont les suivantes :

  • – les algies vertébrales chroniques ou aiguës autrement dit le mal de dos
  • – les névralgies accompagnant les douleurs de dos : sciatiques, cruralgies (douleurs dans l’avant de la cuisse), névralgies cervico-brachiales (douleurs dans le cou, la clavicule, le haut du dos, l’épaule et le bras)
  • – les douleurs chroniques ou aiguës des articulations et des membres : coxarthrose (hanche), gonarthrose (genou), tendinites
  • – les déviations et déformations orthopédiques chez l’adolescent et l’adulte : lordoses (Courbure physiologique de la colonne vertébrale se creusant vers l’avant), cyphoses (plus précisément une trop forte convexité au niveau de la colonne dorsale), scolioses (déviation sinueuse de la colonne vertébrale), genu-valgum (les deux genoux se touchent alors que les chevilles sont écartées) et varum (absence de contact entre les deux genoux), pieds plats ou creux…
  • – les séquelles d’entorses ou de fractures et d’affections neurologiques
  • – les dysfonctions respiratoires
  • – les suites d’accidents sportifs
  • – les tensions musculaires et douleurs dues au stress
  • – les répercussions sur le schéma corporel de certaines affections psychosomatiques.

methode-mezieres-t_org_3638179289

Véritable réponse aux mécanismes d’adaptation et de compensation du corps, la méthode Mézières offre une originalité et une efficacité la plaçant en pointe dans le domaine de la kinésithérapie.

Plus de renseignements : secrétariat central de l’AMIK 0556791719 ou amik.m@wanadoo.fr

Source : la méthode Mézières, association Mézièriste internationale de kinésithérapie.

Publié dans Non classé

Le soja sous toutes ses formes contre la stéatose hépatique chez l’obèse.

615

Tout d’abord définissions la stéatose hépatique : les lipides (graisses) et les triglycérides peuvent s’accumuler dans le foie. Leur accumulation en trop grande quantité conduit à un état pathologique et leur accumulation chronique, à des changements fibrotiques des cellules, changement qui produisent finalement, une cirrhose et une diminution de la fonction hépatique (jusqu’à l’insiffisance hépatique). Il existe 2 principaux types de stéatoses que nous ne développerons pas ici (1).

Des chercheurs de l’University of Illinois College of Agriculture ont démontré que le soja (plante légumineuse) et plus particulièrement les protéines qu’il contient permettent de réduire l’accumulation de triglycérides au niveau du foie que l’on observe en cas de stéatose hépatique et ce jusqu’à 20%.

Rappelons que l’obésité est un des facteurs de risque de développement de la stéatose hépatique.

(1) Précis de biochimie de Harper, Murray, Granner, Mayes, Rodwell.

(2) Soy protein alleviates symptoms of fatty liver disease, ici

soja-courir-marathon

Publié dans Non classé

Conseils pour boire moins de boissons sucrées ou édulcorées.

La chaire internationale dur le risque cardiométabolique de l’Université de Laval (Canada) sonne l’alarme sur la consommation quotidienne de boissons sucrées ou édulcorées : soda, jus de fruits, sirops, nectars, boissons énergisantes…

507805_a-coca-cola-bottle-is-seen-with-other-beverages-in-new-york

En effet les personnes consommant 1 à 2 boissons sucrées par jour ont 26% de risque supplémentaire de développer un diabète de type 2.

Il est très facile d’atteindre cette consommation d’1 à 2 verres/jour : 1 le midi et 1 à 16h ou 1 à 16h et un devant la télévision le soir par exemple.

Pour illustrer cela : l’achat de boissons sucrées en France est passée de 39 litres en 1990 à 58 en 2007 par individu. C’est à dire que chaque français a augmenté sa consommation de 20 litres/an ce qui correspond à environ une canette (33cL) de plus/semaine. Nous pourrions penser que les risques liés à la consommation d’une canette de plus par semaine est négligeable! En réalité le pourcentage d’enfants obèses est passé de 3% dans les années 60 à 14,5% en 2006.

Alors protégeons nous et protégeons nos enfants.

Quelques règles à suivre pour pouvoir continuer à profiter de ces boissons sucrées :

  • – Pas de boissons sucrées ou édulcorées dans les biberons et cela sous aucun prétexte
  • – Pas de boissons sucrées au gouter du matin ou de l’après midi
  • – Jamais de boissons sucrées avant de dormir (exemple : du lait avec du sucre…)
  • – Reporter le plus tard possible la première consommation de ces boissons par vos enfants
  • – Réservez les pour un goûter/semaine : exemple le dimanche après midi
  • – N’achetez plus de pack de boissons sucrées mais une seule bouteille pour toute la semaine
  • – Privilégiez les jus de fruit 100% pur jus sans sucre ajouté et l’eau de source bien sur.

Publié dans Non classé

Les antibiotiques perturbent notre immunité

Le Docteur Blaser qui est président du département de médecine de l’Université de New York affirme que l’utilisation d’antibiotiques peut modifier de façon irréversible les bactéries bénéfiques (les bonnes bactéries) de notre organisme.

Diminution des défenses immunitaires.

Les « bonnes bactéries » de notre corps nous permettent de nous défendre contre les bactéries pathogènes (autrement dit les « mauvaises bactéries »). Et nous utilisons trop souvent des antibiotiques pour détruire ces bactéries pathogènes. Or le problème réside dans le fait que les antibiotiques détruisent aussi bien les « bonnes » que les « mauvaises » bactéries. laissanr notre corps avec des défenses naturelles affaiblies.

La flore bactérienne intestinale victime des antibiotiques.

Le Docteur Blaser nous met en garde sur le fait que l’abus d’antibiotiques détruit la flore bactérienne intestinale ce qui pourrait contribuer « au développement de l’obésité et de certains cancers ».

Lutter contre la destruction de la flore intestinale.

La flore intestinale constituée de 100 000 milliards de bactéries, constituée de plus de 1 000 espèces joue un rôle considérable dans le développement et la maturation du système immunitaire. L’OMS (organisation mondiale de la santé) a déclaré que les probiotiques exercent un effet bénéfique sur « l’homme », faut-il encore en consommer une quantité importante et qu’ils atteignent l’intestin.

Des études en cours.

Certaines études en cours sont très prometteuses sur la prévention des infections respiratoires, constipation, syndrôme de l’intestion irritable, infection vaginale et cancer colorectal. Nous attendons avec impatience leur résultat.

Antibiotiques quelques chiffres.

Aux USA un adulte de 18 ans reçoit entre sa naissance et sa majorité entre 10 à 20 prescriptions d’antibiotiques. Et jusqu’à 50% des femmes ont recours aux antibiotiques durant une grossesse.

Publié dans Non classé

Oméga 3, DHA et accident vasculaire cérébral !

omega3

Une étude réalisée par l’Université de Laval au Québec a permis de démontrer que la supplémentation de souris an acides gras polyinsaturés de type oméga 3 et plus particulièrement en DHA (acide docosahexaénoïque) permettait de résuire de plus de 25% les dommages causés par un accident vasculaire cérébrla au niveau du cerveau.

Sur combien de temps? 3 mois

Comment cela est-il possible?

  • – Le DHA réduit la taille de la lésion engendrée par l’AVC
  • – Le DHA augmente la durée de vie des neurones cérébrales
  • – Le DHA augmente le taux d’acides gras polyinsaturés dans le cerveau

L’hypothèse émise quant aux bienfaits des oméga 3 et plus particulièrement du DHA en supplémentation suite à un AVC est la suivante : l’acide docosahéxaénoïque (DHA, oméga 3) remplacerait partiellement l’acide arachidonique (pro inflammatoire) dans la membrane des neurones

Une étude réalisée par l’Université de Laval au Québec a permis de démontrer que la supplémentation de souris an acides gras polyinsaturés de type oméga 3 et plus particulièrement en DHA (acide docosahexaénoïque) permettait de résuire de plus de 25% les dommages causés par un accident vasculaire cérébrla au niveau du cerveau.

Sur combien de temps? 3 mois

Comment cela est-il possible?

  • – Le DHA réduit la taille de la lésion engendrée par l’AVC
  • – Le DHA augmente la durée de vie des neurones cérébraux
  • – Le DHA augmente le taux d’acides gras polyinsaturés dans le cerveau

L’hypothèse émise quant aux bienfaits des oméga 3 et plus particulièrement du DHA en supplémentation suite à un AVC est la suivante : l’acide docosahéxaénoïque (DHA, oméga 3) remplacerait partiellement l’acide arachidonique (pro inflammatoire) dans la membrane des neurones

Publié dans Non classé

Parce qu’on est fou!

Nombreux sont ceux d’entre vous (et moi aussi d’ailleurs) qui ont repris l’entrainement de course à pieds et qui ont même poussé le vice jusqu’à s’inscrire à une course de 10 km.

b3d37aa3_Woman-Running-on-Beach

Le très célèbre magazine Runner’s World conseille ceci :

  • – Commencer l’entrainement 8 semaines avant la course en courant 3 fois 30 minutes par semaine
  • – Toutes les semaines allongez la distance parcourue à chaque séance
  • – Tous les 15 jours ajouter 1.5 à 2.5 km à la séance la plus longue de la semaine
  • – Choisissez un de vos entrainements hebdomadaires pour faire du « fractionné »

Et surtout vous devez être capable de courir 11km 15 jours avant le départ.

Pour ceux qui veulent des hormones, des dopants, des protéines… il n’y en a pas sur ce site, par contre des produits naturels augmentant les performances sont à votre disposition : spiruline bio, alkylglycérols, eau de mer.

Publié dans Non classé

Le saviez-vous ? Version Nicolas Hulot ? Non version Alderney

Les ménages français achètent 74,6 litres d’alccol/an et l’année dernière 96.6% des foyers français ont acheté au moins une fois de l’alcool et tout cela pour un budget moyen de 312 euros.

Attention à consommer avec la plus grande modération…

Publié dans Non classé

Troubles thyroïdiens, quels sont les symptômes?

Voici les symptômes des troubles thyroïdiens :

Hypothyroïdie :

  • – Fatigue importante
  • – Difficultés de concentration
  • – Frilosité
  • – Prise de poids
  • – Diminution de la pilosité
  • – Perte de cheveux

Hyperthyroïdie :

  • – Tremblements
  • – Accélération du rythme cardiaque
  • – Amaigrissement
  • – Gène en cas de chaleur
  • – Polydipsie (soif excessive)
  • – Diarrhée chronique
  • – Nausées
  • – Vomissements
  • – Augmentation de la taille de seins

Si vous pensez avoir ces symptômes n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre endocrinologue.

Publié dans Non classé

Les bienfaits d’un sommeil réparateur !

Les bienfaits d’un sommeil réparateur sont nombreux :

  • – Mémoire et apprentissage
  • – Contrer l’obésité : la privation de sommeil diminue la leptine (hormone) qui coupe l’appétit et augmente la ghréline (hormone) qui l’accroît
  • – Une étude publiée dans le British Medical Journal affirme qu’une nuit de sommeil réparateur augmente le pouvoir de séduction qui se dégage du visage, augmente l’éclat et diminue les traits de fatigue
  • – Protéger son système cardio-vasculaire (coeur, artères…).Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association prouve que dormir une heure de plus par jour diminue le risque de calcification des artères qui est un des premiers symptômes des maladies cardiovasculaires. Dormir entre 7 et 9 heures serait idéal pour protéger son système cardiovasculaire.
  • – Diminue le risque de dépression chez les adolescents. Celui-ci serait supérieur de 24% chez les ados qui se coucheraient après minuit. Le docteur J-P Giordanella rappelle « qu’à l’adolescence, la durée minimum de sommeil doit se situer entre 8 et 9 heures et l’heure limite de coucher ne devrait pas dépasser 22h ».

Publié dans Non classé