Le régime méditerranéen réduit les risques d’AVC*, d’IDM** et de décès cardiovasculaires.

Une récente étude espagnole vient prouver que le régime méditerranéen préserve les fonctions cognitives et réduit les risques d’AVC, d’IDM et de décès cardiovasculaires.

.

Le Dr Miguel A Martinez-Gonzales et son équipe ont mené cette étude sur plus de 7000 participants présentant de forts risques cardiovasculaires. Après près de 5 ans d’étude et de suivi, les résultats montrent qu’un régime méditerranéen enrichi en huile d’olive extra vierge ou en noix va améliorer les fonctions cognitives contrairement à un régime alimentaire pauvre en graisse. De plus, le risque d’accident cardiovasculaire est diminué de 30%. Concernant l’amélioration des fonctions cognitives, celles-ci sont légèrement améliorées. Les chercheurs précisent que si les différences de scores aux tests cognitifs entre les participants soumis au régime méditerranéen et ceux soumis au régime pauvre en graisse sont statistiquement significatives, « il est difficile de dire si elles ont un impact clinique car elles sont toutes petites ».

.

Ces résultats sont une nouvelle preuve que le régime méditerranéen est bénéfique pour la santé. Pour ceux qui ne l’ont pas encore adopté, il est encore temps de s’y mettre avec les conseils d’Alderney :

.

– Beaucoup de fruits et de légumes, de céréales complètes, de légumineuses, de poisson, d’huile d’olive, de noix, etc.

– Moins de viande, de graisses animales (saturées) et de laitages.

– Moins de produits laitiers

– Et un peu de vin…

.

*Accident vasculaire cérébral

**Infarctus du myocarde

Publié dans Non classé