Les antibiotiques perturbent notre immunité

Le Docteur Blaser qui est président du département de médecine de l’Université de New York affirme que l’utilisation d’antibiotiques peut modifier de façon irréversible les bactéries bénéfiques (les bonnes bactéries) de notre organisme.

Diminution des défenses immunitaires.

Les « bonnes bactéries » de notre corps nous permettent de nous défendre contre les bactéries pathogènes (autrement dit les « mauvaises bactéries »). Et nous utilisons trop souvent des antibiotiques pour détruire ces bactéries pathogènes. Or le problème réside dans le fait que les antibiotiques détruisent aussi bien les « bonnes » que les « mauvaises » bactéries. laissanr notre corps avec des défenses naturelles affaiblies.

La flore bactérienne intestinale victime des antibiotiques.

Le Docteur Blaser nous met en garde sur le fait que l’abus d’antibiotiques détruit la flore bactérienne intestinale ce qui pourrait contribuer « au développement de l’obésité et de certains cancers ».

Lutter contre la destruction de la flore intestinale.

La flore intestinale constituée de 100 000 milliards de bactéries, constituée de plus de 1 000 espèces joue un rôle considérable dans le développement et la maturation du système immunitaire. L’OMS (organisation mondiale de la santé) a déclaré que les probiotiques exercent un effet bénéfique sur « l’homme », faut-il encore en consommer une quantité importante et qu’ils atteignent l’intestin.

Des études en cours.

Certaines études en cours sont très prometteuses sur la prévention des infections respiratoires, constipation, syndrôme de l’intestion irritable, infection vaginale et cancer colorectal. Nous attendons avec impatience leur résultat.

Antibiotiques quelques chiffres.

Aux USA un adulte de 18 ans reçoit entre sa naissance et sa majorité entre 10 à 20 prescriptions d’antibiotiques. Et jusqu’à 50% des femmes ont recours aux antibiotiques durant une grossesse.

Publié dans Non classé